Coordonnateur du PEPISAO ( Reférence : E0818N37 )

Expéreince requises : 12 ans Nombre de place : 1 Date limite de dépôt : 14/09/2018 à 15:30 Adresse de dépôt : Secrétariat Exécutif du CILSS - 03 BP. 7049 Ouagadougou 03 – Burkina Faso

Détails de l'offre

  • BAC+5 (DESS DEA MASTER II)
  • Contrat à durée déterminée(CDD)
  • Employeur : 
  • Ville : Ouagadougou
  • Pays : Burkina Faso

Description

AVIS DE VACANCE DE POSTE

Les candidatures féminines et celles des ressortissants des Etats-Membres sous-représentés

 dans les effectifs du CILSS sont fortement encouragées

 

Le Comité Permanent Inter-états de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) recrute un(e) Coordonnateur pour le Projet « Elevages et pastoralisme intégrés et sécurisés en Afrique de l’Ouest » (PEPISAO).

 Le projet « Elevages et pastoralisme intégrés et sécurisés en Afrique de l’Ouest » (PEPISAO), financé par l’AFD, vise à contribuer à l’apaisement des conflits entre usagers des espaces agropastoraux à travers la construction d’une vision régionale partagée sur les différents modes d’élevage de ruminants.

 

Titre du poste

:

Coordonnateur du PEPISAO

Lieu d’affectation

:

Secrétariat Exécutif sis à Ouagadougou avec des déplacements dans la zone d’intervention du programme.

 

Durée du contrat

:

Le contrat est d’une durée initiale de (02) ans renouvelable selon la performance avec une période d’essai de trois (03) mois.

 

Classification

:

Le poste est classé en catégorie P5 de la grille

salariale du CILSS

 

Type de recrutement

:

Interétatique

 

Date de clôture

:

14 septembre 2018

 

I.              RESPONSABILITES

 Sous la supervision du Coordonnateur du Programme Régional d’Appui – Gestion des Ressources Naturelles – Changement Climatique (PRA GRN-CC), le Coordonnateur est un chef d’équipe. Il  est basé à Ouagadougou, rattaché au Secrétariat Exécutif du CILSS, et est responsable, auprès du SE/CILSS, de la CEDEAO et de l’AFD, de la mise en œuvre générale du projet, dont il s’assure que l’exécution se déroule selon les conditions et modalités spécifiées dans le contrat avec la CEDEAO. Il est l’interlocuteur privilégié de de la CEDEAO et de l’AFD pour toutes les questions relatives au PEPISAO.

 

Il assure le suivi général des activités du projet et la mise en œuvre des Composante 1 et 2. Supervision et coordination de l’ensemble des activités du projet. A ce titre, il (elle) sera chargé(e) des tâches suivantes :

-          Mettre en œuvre les Composantes 1 et 2, incluant les activités de management d’équipe correspondantes ;

-          Assurer les relations avec le Chargé de programme en charge de la Composante 3 à la CEDEAO ;

 

-          Elaborer en collaboration avec l’Unité d’Appui au Management – Administration-Finances et Comptabilité (UAM-AFC) et l’Unité d’Appui au Management – Suivi-évaluation-Planification-Veille stratégique et Genre (UAM-SE-PVSG) les PTBA ;

-          Suivre l’exécution des projets d’activités et budgets annuels ; approbation des dépenses courantes et des décaissements auprès des banques en faveur du projet, des fournisseurs et entrepreneurs ;

-          Représenter le projet auprès des autorités nationales et régionales, et des partenaires extérieurs ;

-          Respecter dans les délais, la production des rapports périodiques d’exécution du projet ainsi que des rapports présentés au comité de pilotage ;

-          Collaborer avec les différents coordonnateurs et personnel des autres projets liés au pastoralisme  (PRAPS, PREDIP) ;

-          Contribuer à développer et mettre en œuvre des approches (outils et RC) de prévention-gestion des conflits ;

-          Capitaliser, échanger, diffuser des initiatives en matière de prévention – gestion des conflits ;

-          Promouvoir des activités de communication et de visibilité autour du projet ;

-          Exécuter toutes autres tâches en rapport avec l’atteinte des objectifs du PEPISAO.

 

II.            PROFIL

Spécialiste du développement rural, titulaire d’un diplôme de niveau Bac +5 au moins ou équivalent dans une discipline en rapport avec le projet ; justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 12 ans à des responsabilités élevées dans le domaine de la gestion des projets de développement rural (élevage, pastoralisme, agriculture).

 

III.           COMPETENCES REQUISES

 

-          Expérience avérée en matière de conduite et de gestion de projets de développement rural financés par des bailleurs de fonds multilatéraux ;

-          Une expérience avec l’AFD serait un atout ;

-          Bonne connaissance du paysage institutionnel régional et des politiques agricoles et de l’élevage et sur les questions juridiques ;

-          Bonne connaissance de la problématique de la mobilité pastorale, de la gestion des ressources naturelles et du développement d’interventions qui prennent bien en compte la question des conflits ;

-          Etre familiarisé avec les enjeux actuels du pastoralisme au Sahel et Afrique de l’Ouest et le type de conflits qui s’y rattachent ;

-          Avoir de l’expérience dans la conduite d’analyse de conflits dans le cadre de projets de développement ;

-          Expériences de travail avec les institutions publiques et les acteurs socioprofessionnels ;

-          Capacité d’animation, de coordination et d’aide à la décision ;

-          Bonne connaissance de l’outil informatique (notamment les logiciels Word, Excel, Power Point,  etc.) ;

-          Excellente capacité de communication orale et écrite en ce qui concerne les questions techniques ;

-          Capacité de travail dans les deux langues Français et Anglais

-          Bonne condition physique avec aptitudes à effectuer des déplacements sur le terrain.

IV.           APTITUDES SOUHAITABLES

-          Etre apte à travailler en équipe multidisciplinaire et sous pression ;

-          Avoir une bonne connaissance de la problématique de développement des pays du sahel et de l’Afrique de l’ouest ;

-          Avoir une bonne connaissance du fonctionnement des institutions régionales ou sous-régionales ;

-          Etre apte à assurer de nombreuses missions dans la région Sahel et Ouest-Africaine ;

-          Etre disponible immédiatement.

 

V.            COMPOSITION DU DOSSIER DE CANDIDATURE

 

Les dossiers devront comprendre les éléments suivants :

-          Une lettre de candidature adressée au Secrétaire Exécutif du CILSS ;

-          Une lettre de motivation ;

-          Un Curriculum Vitae actualisé et certifié sincère par le candidat ;

-          Un extrait d’acte de naissance ou de jugement supplétif en tenant lieu : le (la) candidat(e) doit être âgé(e) de 50 ans au plus lors du premier recrutement au CILSS ;

-          Une copie certifiée des titres, diplômes et attestations de qualifications ;

-          Des copies des certificats et attestations de travail ou de services ;

-          Deux (2) photos d’identité ;

-          Un extrait du casier judiciaire datant de moins de trois mois ;

-          Une copie du certificat de nationalité ou tout autre document justifiant la nationalité : le (la) candidat(e) doit avoir la nationalité d’un Etat membre du CILSS ;

-          Les adresses de trois(3) personnes de référence.

 

VI.           DEPOT DU DOSSIER DE CANDIDATURE

Les dossiers de candidature devront être envoyés par courrier électronique à l'adresse recrutements@cilss.int  ou envoyés sous pli fermé au plus tard le 14 septembre 2018 au service courrier du Secrétariat Exécutif du CILSS « 03 BP. 7049 Ouagadougou 03 – Burkina Faso » avec la mention «Recrutement d’un (e) Coordonnateur Régional pour l’URCP PEPISAO. A n’ouvrir qu’en séance de dépouillement ».

 

Pour toute information complémentaire, veuillez consulter les termes de référence des postes disponibles sur la plateforme de recrutement du CILSS http://erecrutements.cilss.int  ; sur les sites du CILSS (Secrétariat Exécutif : www.cilss.int, Centre Régional AGRHYMET : http://agrhymet.cilss.int, Institut du Sahel :  http://insah.cilss.int).

 

Ouagadougou, le 3 août 2018

 

Le Secrétaire Exécutif

 

Djimé Adoum, Ph.D.