Consultant / Expert Sénior en AIC ( Reférence : E1019N69 )

Expéreince requises : 10 ans Nombre de place : 1 Date limite de dépôt : 22/11/2019 à 18:00 Adresse de dépôt : recrutements@cilss.int

Détails de l'offre

  • BAC+5 (DESS DEA MASTER II)
  • Contrat à durée déterminée(CDD)
  • Employeur : CEDEAO
  • Ville : Abuja
  • Pays : Nig

Description

AVIS DE VACANCE DE POSTE

Recrutement d’un Consultant(e) / Expert (e) en Agriculture Intelligence face au Climat

Les candidatures féminines sont vivement encouragées

             Appui de l’Union Européenne à la mise en œuvre de l’ECOWAP. PAGR-SANAD Convention de Financement CEDEO-UEMOA-PIR 11eme FED/UE

Titre du poste                  

:

Consultant (e)/ Expert(e) Senior en Agriculture Intelligente face au changement climatique (Expert(e) Senior AIC/CSA)

Durée du poste 

 

Trois (3) ans (non renouvelable) avec évaluation annuelle de performance.

Rémunération proposée 

 

Forfaitaire mensuelle tout compris (5,000 euro/mois)

Contractualisation

 

Gestion délégué au CILSS

 

Superviseur hiérarchique immédiat 

 

Directeur Agriculture et Développement Rural

Lieu d’affectation              

:

Abuja (Nigeria)

Date de prise de fonction souhaitée 

:

1er Décembre 2019

 

Date de clôture

:

22 novembre 2019

 I.                Contexte :

« L’agriculture intelligente face au climat (AIC) est une approche qui permet de définir les mesures nécessaires pour transformer et réorienter les systèmes agricoles dans le but de soutenir efficacement le développement de l’agriculture et d’assurer la sécurité alimentaire face au changement climatique »(FAO). L’agriculture intelligente face au climat vise à traiter trois objectifs principaux : l’augmentation durable de la productivité et des revenus agricoles (sécurité alimentaire) ; l’adaptation et le renforcement de la résilience face aux impacts des changements climatiques (adaptation) ; et la réduction et/ou la suppression des émissions de gaz à effet de serre (l’atténuation), le cas échéant.

A l’issue d’un processus participatif et inclusif, la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est dotée en janvier 2005 d’une politique agricole commune, l’ECOWAP/PDDAA revu en 2015 pour l’horizon 2025 conformément à la déclaration de Malabo 2014 et des ODD. Sa mise en œuvre repose sur la coordination des échelles nationale et régionale d’intervention, à travers le développement de Programmes Nationaux d’Investissements Agricoles et de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PNIA-SAN), et d’un Programme Régional (PRIA-SAN).

La CEDEAO souhaite désormais intégrer un nouveau type d’instruments de politique publique notamment ceux d’appui à l’agriculture climato-intelligente, permettant d’augmenter de manière durable et équitable la productivité et les revenus agricoles, de renforcer l’adaptation et la résilience face à la variabilité et au changement climatiques, et de séquestrer et/ou réduire les émissions de gaz à effet de serre là où cela est possible et approprié.

Le projet d’Amélioration de la Gouvernance de la Résilience et de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle et de l’Agriculture Durable en Afrique de l’Ouest (PAGR-SANAD) est un programme régional au profit des OIG (CEDEAO, UEMOA, CILSS) et OPRs, financé par l’Union Européenne (Convention EU-CEDEAO-UEMOA). L’action vise principalement à l’amélioration de la gouvernance du domaine SANAD & Résilience en Afrique de l’Ouest et au Sahel : 15 pays de l’Afrique de l’Ouest et 2 pays du Sahel (Tchad, Mauritanie). Elle s’inscrit au titre de l’objectif 3.1 du Programme Indicatif Régional du 11eme FED pour l’Afrique de l’Ouest.

Le projet a pour objectif global de renforcer la gouvernance de la SANAD, afin d’assurer, face aux risques économiques et environnementaux, un meilleur accès à l’alimentation et un meilleur impact nutritionnel et de renforcer la résilience des populations vulnérables tout en favorisant une croissance économique et sociale inclusive.

Taches principales :

  • Conseiller la Directeur Agriculture et Développement Rural et l’Agence Régionale pour l’Agriculture et l’Alimentation en matière d’AIC,
  • Capitaliser les résultats de recherche appliquée, les expériences et les acquis en matière d’AIC pour la formulation de notes aux décideurs (Etats Membres, Commission et autres instituions pertinentes de la CEDEAO),
  • Préparer des manuels thématiques et des fiches de bonnes pratiques dans la perspective de diffusions dans le cadre des Conférences, de séminaires d’apprentissage, etc.
  • Contribuer à l’animation de l’Alliance Ouest Africaine pour l’Agriculture Intelligente face au Changement Climatiques,
  • Formuler et développer des projets pour contribuer à la mobilisation des ressources,
  • Aider à la constitution d’une base de données de compétences (privées ou organisations) en matière d’AIC,
  • Toutes autres tâches du Département Agriculture, Environnement et Ressources Naturelles.

II.              Qualifications et Compétences :

  • Etre titulaire d’un diplôme d’ingénieur en Agro-economie, Développement Rural, Agronomie, Agroalimentaire ou domaine lié, ou au minimum un Master 2 en Economie, Développement Rural, tout autre domaine pertinent ;
  • Maitrise parfaite du Français, de l’Anglais ou du Portugais, avec une bonne connaissance écrite/ parlée d’une deuxième langue ;
  • Bonne maitrise des outils de technologie de l’information et de la communication ;
  • Etre apte à travailler en équipe multidisciplinaire et sous forte pression, en réseau et avoir le sens de l’organisation, de négociation et de construire le consensus ;

III.             Expériences professionnelles :

  • Avoir au moins 10 années d’expérience en tant que Chef d’équipe, Conseiller Expert de haut niveau ;
  • Avoir au moins une expérience pratique sur les questions AIC, Agriculture Durable, changement climatique, agroécologie, etc. ;
  • Avoir une très bonne connaissance des enjeux et problématiques du secteur de l’agriculture et l’alimentation dans l’espace CEDEAO ;
  • Posséder des compétences en écriture, définition de politique agricoles, en planification stratégique ou de cadre institutionnel et règlementaire ;
  • Etre automne et proactif.

 IV.            Age :

  • Etre âgé de moins de 55ans, en excellente capacité physique pour de nombreux déplacements potentiels dans les Etats membres de la CEDEAO et hors de la Communauté.

V.              Composition du Dossier de Candidature

Les dossiers devront comprendre les éléments suivants :

-        Une lettre de motivation ;

-        Un Curriculum Vitae actualisé et certifié sincère par le candidat ;

-        Une copie certifiée des titres, diplômes et attestations de qualifications ;

-        Des copies des certificats et attestations de travail ou de services ;

-        Une copie du certificat de nationalité ou tout autre document justifiant la nationalité : le (la) candidat(e) doit avoir la nationalité d’un Etat membre de la CEDEAO ;

 VI.            Dépôt du dossier de Candidature

Les personnes intéressées par cet avis sont invitées à envoyer leur dossier de candidature par courrier électronique à l’adresse  recrutements@cilss.intau plus tard le 22 novembre 2019 en précisant le titre du poste dans l’objet.

 

Ouagadougou,

 

Pour le Secrétaire Exécutif,

L’adjoint

 

 

Ibrahim Lumumba Idi-Issa